Uncategorized

Maryam Radjavi à l’ONU: La tragédie aurait pu être empêchée

Posted

Le 28 février 2013 – Dans une réunion au siège des Nations Unie à Genève, Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a mis l’accent sur le site 01danger qui menace à tout moment la vie de plus de 3000 personnes vivant à la prison Liberty en Irak.

Mme Radjavi a souligné que le massacre des membres de la Résistance au camp Liberty était dû au fait que le régime iranien était entré dans la phase de son renversement et qu’il redoutait l’opposition organisée. «Mais si l’ONU avait rempli ses obligations, cette tragédie aurait pu être empêchée, car à maintes reprises et spécialement deux jours avant l’attaque dans une lettre au Secrétaire général, la Résistance iranienne avait averti que la conduite du Représentant spécial du secrétaire général en Irak ouvrait la voie à un nouveau massacre», a-t-elle déclaré.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *