ActualitésFemmes

Maryam Radjavi au Grand rassemblement pour l’Iran à Villepinte (93)

Le vendredi 27 juin 2014 – Maryam Radajvi, Présidente élue de la Résistance iranienne était l’invitée d’honneur au grand rassemblement des Iraniens et des partعكس تيتر
isans de la Résistance iranienne venus d’une soixantaine de pays en présence de plus de 600 personnalités politiques, juridiques et parlementaires de diverses tendances politiques dans le hall d’expo
sition de Villepinte dans le nord de Paris.

Evaluant le bilan d’une année de Hassan Rohani, actuel président iranien, Mme Radjavi a assuré : «J’ai averti il y a un an, que rien ne changerait avec Rohani et que seules les crises du régime iraient en s’aggravant. Aujourd’hui, un an après l’arrivée de Rohani, la situation est en crise grave dans tous les domaines. Une fois de plus, il a été prouvé que la « modération » dans ce régime n’est qu’un mirage. Il a épuisé toutes ses réserves stratégiques et se retrouve dans une impasse mortelle sur tous les plans. »
Elle a rappelé que la Résistance iranienne veut une république fondée sur la séparation de la religion et de l’Etat, sur l’égalité des femmes et des hommes, sur l’abolition de la peine de mort et un Iran non nucléaire. « Notre rassemblement d’aujourd’hui reflète le désir de démocratie et de liberté de toutes les couches de la population, y compris les prisonniers politiques. Il est temps que la communauté internationale se range du côté du peuple iranien. »
Elle s’est exprimée également sur les événements en Irak. Préoccupée par les intrigues du pouvoir iranien et d’actuel Premier-Ministre irakien Nouri Al-Maliki contre les habitants du camp Liberty, elle a insisté sur la responsabilité des USA et du Secrétaire général de l’ONU quant à la sécurité, la protection et la santé de ces demandeurs d’asile. Elle a demandé aux USA de les transférer, même provisoirement, sur leur territoire ou dans un pays européen, aux frais des habitants de Liberty, de garantir la sécurité de Liberty, de contraindre le gouvernement irakien à cesser toute attaque et agression contre eux et de mettre fin au blocus inhumain du Camp Liberty.Lire le discours entier

 
axe

Parmi les intervenants on trouvait notamment Gilbert Mitterrand, président de la fondation DanielleMitterrand-France Libertés ; Michèle Alliot-Marie, ancienne ministre d’Etat ; Bernard Kouchner, ancien ministre des affaires étrangères ; Rama Yade, ancienne secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme ; Martine Valleton, maire de Villepinte ; Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement de Paris ; Rudy Giuliani, ancien maire de New-York ; Joseph Lieberman, ancien sénateur ; Newt Gingrich, ex-président de la Chambre des Représentants américaine et candidat à la Maison Blanche (2012) ; Sid Ahmed Ghozali, ancien premier ministre algérien ; Kim Campbell, ancienne Premier ministre du Canada ; Geird Haarde, ancien premier ministre islandais ; José Luis Rodriguez Zapatero, ancien premier ministre d’Espagne, Giulio Terzi, ancien ministre des Affaires étrangères italien ; Nejat al-Astal députée de Palestine; Atef Mokhalif,député égyptien.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *