ActualitésEn iranFemmes

Maryam Radjavi: Le régime iranien “le premier promoteur de la misogynie”

Une conférence s’est tenue, à l’occasion de la Journée internationale des femmes,  sous le titre «les femmes à la direction politique »  en Albanie en présence de Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) et des personnalités politiques et des militantes du mouvement d’égalité des divers pays.

Les interventions ont porté sur la menace de la dictature intégristes et misogyne des mollahs en Iran ainsi que sur la résistance des femmes iraniennes et le rôle d’avant-garde des femmes membres de la résistance iranienne.
Dans son intervention à cette occasion, Maryam Radjavi a félicité les ” femmes qui à travers l’Iran sont ardemment en quête de liberté et d’égalité, aux femmes courageuses qui résistent dans les prisons politiques, aux femmes et aux hommes démocrates du mouvement de l’égalité.”

“Le transfert hors d’Irak des Moudjahidine du peuple de Liberty, en toute sécurité, collectivement et sous la forme d’une organisation, a infligé une lourde défaite au régime du guide suprême. Comme il l’avait montré par ses bombardements intensifs, ce dernier voulait anéantir la force axiale de son alternative. Mais il a échoué. C’est pourquoi, je tiens à exprimer ma reconnaissance au peuple et au gouvernement d’Albanie pour leur grande initiative qui a permis de faire de l’Albanie un modèle pour la liberté et l’humanité dans le monde aujourd’hui,” a-t-elle poursuivi.

Madame Radjavi a remarqué que, parallèlement à l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme dans la région, le régime iranien y était aussi le premier promoteur de la misogynie.

“C’est pourquoi il faut voir en lui la menace la plus dangereuse pour les acquis des femmes dans le monde d’aujourd’hui”, a-t-elle ajouté.
“Les femmes résistantes d’Iran ont joué et jouent un rôle déterminant dans la lutte contre l’intégrisme au pouvoir. Le fait que les femmes soient les cibles privilégiées de la répression en Iran montre que les mollahs tentent de se défendre face à une menace existentielle.”

Selon la présidente de la Résistance iranienne, le voile obligatoire et les discriminations flagrantes contre les femmes dans tous les domaines d’éducation et de la vie professionnelle visent à enchainer les femmes et à bloquer leur avancée.

“Sinon les mollahs ne pourraient pas préserver leur pouvoir. Et ce seront ces femmes et la volonté générale du peuple qui les renverseront,” a-t-elle conclu.

Lire le discours complet

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *