Camp Liberty

Mensonges ignoble de la télévision d’Etat irakienne pour fuir les conséquences de la mort lente imposée aux malades de Liberty

Posted

IRAN-IRAQ-DIPLOMACYUne réaction au rapport du groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire à propos de l’internement illégal de plus de 3000 personnes à Liberty  

Dans l’après-midi du 30 décembre, la chaine officielle de la télévision irakienne s’est livrée à un mensonge ignoble en prétendant que « une cellule terroriste qui travaille pour le compte de l’organisation du peuple et qui avait l’intention d’enlever Abbas Al Ameri, directeur de cabinet du Cheikh Hamam Hamoudi en octobre dernier, a été arrêtée. »

Les mensonges et calomnies contre l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (Ompi) et la justification de prises d’otages et de tueries en amenant sur le terrain des agents de renseignements du régime iranien et de sa force terroriste Qods, est une technique bien connue de cette chaine de télévision depuis quatre ans. Elle a reçu des dizaines de lettres de protestation d’avocats et de juristes à ce propos.

Les mensonges de dimanche visent spécialement à fuir les conséquences de la mort de Behrouz Rahimian, membre de l’Ompi et habitant de Liberty, en raison des obstacles mis par les agents du cabinet du premier ministre irakien à son hospitalisation et la manière dont les malades sont tués à petit feu ; ce que la Résistance iranienne a dénoncé à maintes reprises. Le gouvernement de Maliki cherche aussi par le biais de ces mensonges aussi gros que stupides à réagir au récent rapport du groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire qui réitère pour la deuxième fois que les conditions illégales prévalant au camp Liberty sont similaires à celles d’une prison.

La Résistance iranienne a demandé à l’ONU d’ouvrir une enquête impartiale sur le décès de Behrouz Rahimian, mais Martin Kobler qui redoute les résultats d’une telle enquête a couvert l’affaire en faveur du gouvernement irakien.

Face à ce mensonge diffusé le 30 décembre par la chaine officielle irakienne, la Résistance iranienne a demandé dans son communiqué publié hier, une enquête impartiale par la commission d’enquête humanitaire internationale de l’ONU et la publication de ses résultats.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *