ActualitésFemmes

Nigeria : Boko Haram aurait enlevé 60 autres femmes et jeunes filles En savoir plus sur

Le groupe islamiste armé n’a toujours pas libéré les 223 lycéennes, kidnappées mi-avril.A New York, des jeunes filles manifestent devant le consulat de Nigeria - AFP En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/0203590527014-nigeria-boko-haram-aurait-enleve-60-autres-femmes-et-jeunes-filles-1016854.php?kHOQzQ584lt7jJdA.99
Au moins 30 personnes ont été tuées et plus de 60 femmes et jeunes filles enlevées dans une série d’attaques attribuées au groupe islamiste armé Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, ont déclaré des responsables locaux et des habitants. Ces tueries et enlèvements ont eu lieu au cours d’une série d’attaques des insurgés dans le village de Kummabza, dans l’Etat de Borno, ces derniers jours, selon des habitants qui ont fui les violences. Le quartier général de la Défense nationale nigériane a affirmé lundi soir sur Twitter qu’il cherchait « à confirmer les nombreuses informations faisant état d’enlèvements de jeunes filles dans le Borno ».
Boko Haram avait revendiqué l’enlèvement des 223 lycéennes, mi-avril, et toujours pas libérées. Cette affaire a grandement choqué à travers le monde, déclenchant notamment la campagne « Bring back our girls  » ( Voir notre diaporama ).
Le groupe terroriste maintient la pression et multiplie les attaques. Pas plus tard qu’hier, au moins huit personnes ont été tuées et douze blessées dans une explosion dans l’enceinte de l’école de la santé publique à Kano. Début juin, 400 à 500 personnes auraient péri dans le nord-est du pays. Au total, ces attaques ont fait des milliers de morts depuis le début de l’année.
Si Boko Haram revendique son appartenance à l’islam, ce mouvement se définissait, à ses débuts en 2003, comme un groupe religieux contestataire. Littéralement, son nom signifie en langue africaine haoussa «l’éducation occidentale est un péché». Le groupe a d’abord été dirigé par Mohamed Yusuf, décédé entre-temps, puis par Abu Muhammad Abubakar bin Muhammad, aussi appelé «Shekau.». Boko Haram veut instaurer la charia, la loi islamique, au Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, avec 160 millions d’habitants, principal producteur de pétrole du continent, divisé entre le Nord, à majorité musulmane, et le Sud, principalement chrétien.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/0203590527014-nigeria-boko-haram-aurait-enleve-60-autres-femmes-et-jeunes-filles-1016854.php?kHOQzQ584lt7jJdA.99

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *