ActualitésFemmes

ONU: Les femmes éduquées, nouvelles victimes de la barbarie de Daech

L’organisation islamiste fait preuve d’un “mépris monstrueux pour la vie humaine” et fait régner la terreur

Daech
Des hommes accusés d’homosexualité jetés du toit d’un immeuble par Daech en Irak

Le Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) a dénoncé mardi “le mépris monstrueux pour la vie humaine” dont le groupe Etat islamique (EI) en Irak a fait preuve en exécutant ces derniers jours de nombreux civils, dont des femmes exerçant des fonctions importantes.

“C’est un mépris monstrueux pour la vie humaine qui caractérise les membres de l’EI et la terreur qu’ils font régner sur les territoires sous leur contrôle”, a affirmé la porte-parole de cette organisation onusienne à Genève, Ravina Shamdasani.

Le HCR a signalé que trois avocates avaient été tuées dans les deux premières semaines de cette année et que d’autres femmes avaient été exécutées à Mossoul et dans d’autres régions après avoir été jugées par un “tribunal islamique”.

“Des femmes travaillant, instruites et en particulier celles qui ont concouru à des postes dans la fonction publique semblent particulièrement exposées”, a-t-il indiqué.

“L’EI a établi de manière illégale de soi-disant ‘tribunaux islamiques’ dans le territoire sous son contrôle qui ont infligé des peines cruelles et inhumaines aux hommes, femmes et enfants accusés d’avoir violé les interprétations extrémistes de la loi islamique faites par le groupe ou pour s’être montrés déloyaux envers l’EI”, a ajouté Mme Shamdasani.

Le HCR a également déclaré que d’autres civils, soupçonnés d’avoir enfreint les règles mises en place par Daech ou ayant apporté leur soutien au gouvernement irakien, avaient été tués.

Quatre médecins auraient ainsi été exécutés dans le centre de Mossoul, accusés de ne pas avoir voulu soigner des combattants de Daech. En outre, 15 personnes ont été exécutées d’une balle dans la tête le 1er janvier à Falloujah pour avoir coopéré avec les forces de l’ordre irakiennes et le 9 janvier, au moins 14 hommes ayant refusé de prêter allégeance à Daech ont été tués dans un square à Dour.

L’organisation internationale s’est aussi indignée du sort réservé à deux hommes jetés du haut d’un immeuble après avoir été accusés d'”actes homosexuels” par un “soit-disant” tribunal de Mossoul.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *