ActualitésEn iran

Prisonnier Politique exécuté en Iran

Gholam-Reza Khosravi Savadjani, appartenant à l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), 49 ans, est exécuté par pendaison à la prison de Gohardacht, en banlieue Gholam-Reza Khosravi Savadjanide Téhéran. Le procureur du régime des mollahs a accusé Gholamreza Khosravi de « guerre contre Dieu pour ses efforts efficaces pour avancer les objectifs de l’OMPI », pour avoir informé « les médias liés à l’OMPI » et « aidé financièrement » et « mis en liaison des personnes avec l’organisation » de l’OMPI.
L’exécution de M. Khosravi est une représailles visant les prisonniers de la section 350 de la prison d’Evine où il se trouvait et les autres prisonniers qui continuent à résister à l’intérieur des prisons du régime.

Des divers instances en défense de droits de l’Homme, y compris Amnesty Internationale, avaient averti contre son exécution imminente.

Gholam-Reza Khosrav était originaire d’Abadan dans le sud-ouest de l’Iran. Il était père d’un garçon de 17 ans. Soudeur de profession, il a été condamné à mort pour «guerre contre Dieu» le 21 avril 2012. Il a déjà connu les prisons politiques dans les années 1980, alors qu’il avait 16 ans en raison de son soutien à l’OMPI et condamné à 5 ans de réclusion à la maison d’arrêt de Karoun.

Il a été de nouveau arrêté en 2007 et sans la moindre procédure judiciaire équitable, a été condamné à 6 années de réclusion. En 2009, alors qu’il ne lui restait que deux ans à purger, il a été rejugé pour avoir aidé financièrement l’OMPI et condamné à mort pour « guerre contre Dieu ». Il a été à de multiples reprises torturé pour obtenir de lui des aveux télévisés. En tout il aura connu 40 mois d’isolement cellulaire dans des conditions épouvantables.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *