ActualitésFemmes

« Prix international des femmes de courage 2014 »

iwoc-fatimata-toureNotre compatriote Mme Fatimata Touré qui fait partie des dix lauréates du « Prix international des femmes de courage », continue de recevoir des messages de félicitation après sa prestigieuse distinction. Dans son message à l’occasion de la Journée internationale des femmes, le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry félicite notre compatriote.

« A l’occasion de la Journée internationale de la femme, indique le message, nous renouvelons notre détermination non seulement à faire en sorte que le monde soit plus paisible et prospère – mais aussi à reconnaître qu’un monde où il y a davantage de possibilités pour les femmes, est un monde où les possibilités de paix, la prospérité et la stabilité se développent encore plus. Nous reconnaissons le rôle spécial que jouent les femmes dans la réalisation de ce monde meilleur. En tant que secrétaire d’État, j’ai le privilège d’identifier des femmes leaders du monde qui servent d’exemples pour nous tous ».

Et John Kerry de rappeler que le « Prix international des femmes de courage du Secrétaire d’Etat américain honore annuellement des femmes dans le monde entier qui ont démontré un courage exceptionnel et un leadership dans la défense de la paix, de la justice sociale, des droits humains, de l’égalité entre les sexes et de la promotion de la femme, souvent au prix de grands risques personnels. « C’est un grand plaisir pour moi de féliciter Mme Touré, une des récipiendaires du Prix international des femmes de courage 2014 du Secrétaire d’Etat américain au titre à Washington le 4 mars. Depuis la création de ce prix en 2007, le Département d’Etat a honoré 76 femmes en provenance de 49 pays différents, précise le chef de la diplomatie américaine.

« Rejoint par neuf autres femmes extraordinaires, sous l’égide de la Première Dame Michelle Obama, Mme Touré est honorée pour avoir risqué sa propre vie en défendant publiquement les droits des femmes et des enfants, tout en dénonçant les abus des droits humains pendant l’occupation du nord du Mali en 2012 par les extrémistes. Pendant la crise politico-sécuritaire du Mali, elle a continué à dénoncer publiquement les violations des droits de l’homme malgré qu’elle ait été menacée par les extrémistes. Pendant l’occupation, elle a joué un rôle essentiel en faisant en sorte que les malades de l’hôpital de Gao transférés à Mopti reçoivent des soins médicaux et en s’assurant que les abus qu’ils ont subi ne tombent pas dans l’oubli. Et le travail continue. En tant qu’actuelle présidente du Forum Régional sur la Réconciliation et la Paix de Gao, elle mène des activités de plaidoyer pour la justice et les droits des femmes. Je le constate tous les jours en ma qualité de secrétaire d’État que les femmes nous donnent l’espoir la résolution de conflits », poursuit Kerry.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *