En iran

Répression: Un caricaturiste condamné en Iran à 25 coups de fouet

Posted

AFP Publié le 11/05/2012 – Amnesty International a dénoncé aujourd’hui la condamnation à 25 coups de fouet infligée au dessinateur iranien Mahmoud Shokrayi, estimant qu’il s’agissait de la dernière attaque contre la liberté d’expression en Iran. Des médias iraniens en ligne ont récemment rapporté que Mahmoud Shokrayi avait été condamné pour avoir caricaturé en joueur de football un parlementaire de la région d’Arak, Ahmad Lotfi Ashtiani. Cette information n’a néanmoins pas été confirmée par les médias officiels.

Selon les médias en ligne, Mahmoud Ashtiani, un conservateur critiqué pour ses ingérences dans le monde du sport, a décidé de poursuivre le dessinateur, jugeant cette caricature insultante. “La peine brutale infligée à Mahmoud Shokrayi, simplement pour avoir dessiné une caricature inoffensive, envoie un message effrayant à tous les Iraniens, à savoir qu’ils ne peuvent pas exprimer librement et pacifiquement leurs opinions sans crainte de représailles féroces”, a souligné Ann Harrison, directrice adjointe d’Amnesty International pour le Moyen-Orient, dans un communiqué.

“C’est un nouvel exemple des attaques incessantes des autorités iraniennes contre la liberté d’expression”, a-t-elle ajouté, en soulignant que les coups de fouet étaient “une punition cruelle, inhumaine et dégradante, et qu’en tant que tels ils (étaient) interdits par la législation internationale”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *