ActualitésCamp Liberty

Résidents: L’ONU doit reconnaitre le camp Liberty comme camp de réfugiés

Liberty13mai2015Un nombre de résidents du camp Liberty en Irak se sont réunis le 13 mai 2015 pour protester contre le siège logistique et médical contre le camp.

Ils ont demandé la reconnaissance du camp Liberty comme un camp de réfugiés de la part de l’ONU et sa prise en main par cette dernière. Ils ont demandé au Haut Commissariat pour les Réfugiés de l’ONU d’emmettre des cartes de réfugié en tant que personnes protégées pour tous les résidents du camp.

Les manifestants ont protesté également contre l’immobilisation par les autorités irakiennes du camion-citerne chargé d’évacuer des eaux usées du camp. En raison de la pénurie de camions-citerne, les résidents se trouvent face à une crise. En l’absence de leurs propres moyens, les camions-citernes loués par les résidents sont contraints par les autorités de respecter une durée de travail assez limitée : ils sont obligés d’entrer dans le camp entre 13:00-14:00 et d’en sortir à 16h00 , ne pouvant faire que trois allers-retours pour vider les réservoirs d’eau usée, tandis qu’il faut au moins six allers-retours pour l’évacuation complète des eaux.

Le major Ahmad Khozeir, commandant des forces irakiennes encerclant le camp, empêche ainsi les conducteurs de camions à respecter leur contrat, afin d’harceler davantage les habitants.

Les manifestants ont exigé également le branchement du camp sur le réseaux d’électricité national dont le camp est privé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *