Camp Liberty

Révélation d’une vidéo sur le point de tir des roquettes de 107mm sur le camp Liberty .

Posted

Liberty 15 juin (1)

Nous attirons votre attention sur ce communiqué particulièrement révélateur, publié hier par la Résistance iranienne

Voir la vidéo

“Un clip vidéo vient d’être obtenu à l’intérieur de l’Iran par la Résistance iranienne, qui montre l’endroit d’où ont été tirées les roquettes sur le camp Liberty le 15 juin. La vidéo a été enregistrée par la police irakienne et remise à la Force terroriste Qods du régime et à son ambassade à Bagdad par le cabinet du premier ministre irakien. Ces images et les dialogues qu’elles contiennent révèlent de nouveaux détails sur l’attaque meurtrière qui a fait deux morts et 70 blessés parmi les habitants :

1. Le site de tir est un bâtiment dont la construction est incomplète, dans le secteur Sharteh Khameseh, au sud-est de Liberty près de la mosquée Adib al-Jamili. Des informations ultérieures indiquent que la Force terroriste Qods a acheté le terrain à certains de ses agents irakiens et a entamé la construction du bâtiment précisément dans le but de lancer une attaque.

2. Cinq lanceurs de roquettes ont été montés sur le site, chacun contenant deux rangées de 10 roquettes. Cela signifie que chaque lanceur peut tirer 20 roquettes.

3. Les lanceurs sont identiques et ont été fabriqués dans un atelier industriel selon les mêmes normes professionnelles.

4. L’angle de tir est de 27 à 30 degrés. La portée et l’angle révèlent que la force Qods a utilisé des roquettes de 107mm amplifiée.

5. Les lanceurs ont été chacun fixés fermement au sol avec du ciment pour assurer leur stabilité. Les lanceurs ont été installés et stabilisés avec des écrous et des boulons renforcés. Les lanceurs sont séparés pour faciliter leur transport.

6. Les lanceurs ont été installés sur une même ligne avec précision à une distance d’environ un mètre l’un de l’autre. La construction du bâtiment révèle un plan minutieux.

7. Comme les lanceurs ont été fixés au sol, l’angle de tir ne peut être modifié. Cela montre clairement que la conception du plan a pris du temps et demandé des calculs précis avant l’attaque.

8. L’impact laissé derrière les lanceurs montre que les cinq lanceurs ont été utilisés. La vidéo donne quelques indications que chaque lanceur a tiré 10 roquettes, soit un total de 50 roquettes.

9. Les murs qui ne sont pas terminés portent des graffitis anti OMPI, comme “Mort à l’OMPI, Vive Zahra” et Moudjahidine dehors, dehors”

10. Les agents de la Force Qods Force n’ont pas été pressés ou embêtés pour quitter le site. Après le tir des roquettes, ils ont disposé de suffisamment de temps pour emporter avec eux tout ce qui leur avait servi, y compris des câbles électriques, des déclencheurs et d’autres équipements. Ils ont même eu la possibilité de détruire quelques parties des murs du bâtiment.

Cette vidéo illustre clairement que cette opération criminelle n’aurait pu se faire sans la pleine coordination du gouvernement irakien et de ses forces de sécurité. L’attaque a été menée par Assaeb al-Haq et sous la supervision de Hadj Ahmad, un des adjoints du commandant de la Force Qods, Qassem Soleimani. Un groupe d’individus d’Assaeb al-Haq se trouvait à Téhéran il y a quelques temps pour recevoir des instructions et recevoir l’entrainement nécessaire. Bien que les hommes d’Assaeb al-Haq aient la confiance de la Force Qods, vu la que les opérations contre Liberty sont sensibles, l’information sur l’attaque a été maintenue secrète pour une majorité de membres du groupe”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *