Actualités

Saint-Étienne-du-Rouvray: Attaque terroriste sauvage condamnée partout

Encore une fois, la France est sous le choc. L’assassinat du père Jacques Hamel par des djihadistes dans son église à Saint-Étienne-du-Rouvray fait la une mercredi 27 juillet de tous les quotidiens. Entre temps, les positions qui s’affluent montrent l’importance de faire bloc face à l’intégrisme et l’obscurantisme, tout en restant ultra vigilant…

papeLe pape François, à travers son secrétaire d’État, le cardinal Pietro Parolin, s’est associé « par la prière à la souffrance des familles, ainsi qu’à la douleur de la paroisse et du diocèse de Rouen ». « Il invoque Dieu, Père de miséricorde, afin qu’il accueille l’abbé Jacques Hamel dans la paix de sa lumière et apporte réconfort à la personne blessée, a ajouté le cardinal Parolin.
Anouar-Kbibech-president-Conseil-Francais-Culte-Musulman-CFCM_0_1400_931Anouar Kbibech, président du Conseil francais du culte musulman (CFCM): Le Conseil français du culte musulman « a appris avec horreur l’attaque dont a été l’objet l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray pendant la messe ». « Le CFCM condamne avec la plus grande vigueur cet acte terroriste lâche et barbare qui frappe à nouveau notre pays, quelques jours à peine après le carnage de Nice », écrit le président de l’institution représentative des musulmans de France.
GaillotJacques Gaillot, Evêque de Partenia: Ce prêtre de 84 ans a servi jusqu’au bout comme un fidèle serviteur. On ne lui a pas pris sa vie car il y a longtemps qu’il l’avait donnée. Il a versé son sang pour que les hommes ne versent plus le sang de leurs frères.Ce bon pasteur qui aimait les gens a donné sa vie pour celui qui l’a égorgé et pour nous tous, afin que nous restions des frères, proches les uns des autres.

hidalgoAnne Hidalgo, maire de Paris: «Le “N’ayez pas peur”, si cher à Jean Paul II, doit plus que jamais résonner en eux (…) Notre pays est une terre de paix et d’amour, de vivre-ensemble et de dialogue entre les religions (…) La compréhension et le respect de l’autre doivent être notre première réponse à la barbarie.»

 

Maryam Radjavi, présidente-élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a condamné vivement l’attaque qualifiant ce crime ignoble d’affront flagrant contre les enseignements de toutes les religions et les valeurs humaines.
Faisant part de ses condoléances au peuple, au gouvernement et à l’église de France, elle a souligné que ces attaques sauvages rappellent les crimes du régime iranien au cours des 37 années de dictature religieuse contre le peuple iranien, les dirigeants religieux chrétiens et sunnites et même les dignitaires chiites qui ont refusé de se plier aux dictats des mollahs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *