ActivitéActualitésCamp LibertyEn iranFemmesNos Projects

Séance de solidarité avec les résistants iraniens à Versailles

Une séance de sensibilisation sur la situation des droits de l’Homme et des femmes en Iran a été organisée le mardi 3 novembre au café Le Parnasse à Versailles, par l’association Zen4Zulu.org. Deux témoignes invités par FLL ont raconté leur expérience et leur vie sous le régime religieux ainsi que leurs activités pour « faire entendre la voix des opprimés en Iran.»
Shaqayeq Azimi, dissidente iranienne âgée de 22 ans accompagnée de sa sœur Niloufar, a témoigné sur la situation de ses parents, actuellement emprisonnés en Iran en raison de leur sympathie à l’égard du principal mouvement d’opposition, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).
IMGP8060« Ma mère a été emprisonnée encore une fois, de 2009 à 2011, parce qu’elle avait rendu visite à moi et à ma sœur Niloufar au camp d’Achraf. Depuis 2012, elle est de nouveau emprisonnée alors qu’elle est gravement malade, » a-t-elle expliqué.
« Mon père qui est actuellement emprisonné en Iran souffre d’une maladie cardiaque. Il a été prisonnier politique à l’époque du régime du Chah et a été de nouveaux emprisonné à plusieurs reprises sous le régime des mollahs.
Malgré toutes ces pressions, mes parents nous ont dit : Nous ne cesserons pas nos activités contre les mollahs et votre lutte nous inspire de l’espoir, » a-t-elle ajouté.
IMGP8050Elle a conclu par accentuer son message fort : « Aujourd’hui, je suis ici pour être la voix des sans voix, la voix de mes parents et de tous les prisonniers politiques qui souffrent dans les prisons moyenâgeuses du régime des mollahs, la voix des jeunes qui ont perdu leurs parents, la voix des personnes innocentes qui sont pendus à des grues dans des rues. »
Un échange riche a ensuite eu lieu entre les témoignes, les représentants de FLL et de Zen4Zulu sur le sujet.
La séance s’est terminée par des dons faits par les participants afin d’aider FLL dans son projet de relogement des opposants iraniens réfugiés au camp Liberty en Irak, où une attaque à la roquette le 29 octobre 2015 a laissé 24 morts et plusieurs dizaines de blessés. (Voir nos projets)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *