ActualitésFemmes

Société: rôle des femmes dans la prospérité de l’Afrique

 

Femmes maliennesLe président malien donne sa vision du rôle des femmes dans la prospérité de l’Afrique – Arrivé dimanche dernier à Washington, le président malien Ibrahim Boubacar Kéita a mené de nombreuses activités dans la capitale américaine en prélude au Sommet Etats-Unis/Afrique qui a débuté, mardi, en présence d’une cinquantaine de chefs d’Etat africains venus à l’invitation du président américain, Barack Obama, rapporte l’envoyé spécial du quotidien national ‘L’ESSOR’ à Washington.

Dès lundi dans la matinée, le chef de l’Etat malien a pris part à une rencontre sur le thème «Investir dans les femmes pour la paix et la prospérité en Afrique». Intervenant dans les débats, il a développé sa vision de la promotion de la femme et de son rôle dans le processus de réconciliation en cours actuellement au Mali.

Selon lui, les femmes, qui ont beaucoup souffert pendant l’occupation du Nord du Mali, ne peuvent pas être en marge des actions en faveur de la paix.

Dans l’après-midi de ce même lundi, Ibrahim Boubacar Kéita a rencontré le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim au siège de l’institution pour une séance de travail élargie à quatre membres du gouvernement malien.

A l’issue de la rencontre, le président malien a déclaré à la presse que «tout baigne» entre le Mall et la Banque mondiale, ajoutant que «le Mali va de l’avant».

En début de soirée, il a participé à une réception organisée dans un hôtel de Washington par «Timbuktu Renaissance» qui est une initiative de Brookings Institute en collaboration avec des bonnes volontés maliennes pour œuvrer en faveur de la renaissance de la cité mystérieuse de Tombouctou.

L’ambassadeur des Etats-Unis au Mali, Mme Mary Beth Leonard, a salué cette initiative, estimant que le Mali doit puiser dans sa culture et son histoire pour trouver une solution durable à la crise.

Selon la diplomate américaine, la communauté internationale a le devoir de l’y aider. «C’est pourquoi, les actions en faveur de la renaissance de Tombouctou sont les bienvenues», a-t-elle affirmé.

Quant au président malien, il a comparé le rayonnement de Tombouctou à celui de Constantinople, la capitale de l’empire Ottoman, comme l’attestent ses fabuleux manuscrits qui témoignent de la vitalité de la vie intellectuelle et culturelle à Tombouctou.

Il a aussi salué les efforts de Brookings Institute pour que Tombouctou retrouve son rayonnement d’avant l’occupation au cours de laquelle les populations du Nord-Mali ont vécu l’horreur et souffert le martyr.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *