ActualitésEn iran

Trois prisonniers kurdes exécutés en Iran

Zanyar et Loghman Moradi

Trois prisonniers politiques kurdes, Ramine Hossein-Panahi, 24 ans, Zanyar Moradi, 30 ans, et Loghman Moradi, 32 ans, ont été exécutés par le régime iranien à la prison de Gohardacht, à Karaj.

Les trois prisonniers étaient en grève de la faim depuis plusieurs jours. Zanyar et Loghman étaient en prison depuis plus de neuf ans, et Ramine avait été emprisonné il y a quatorze mois. Ils ont été soumis à de sévères contraintes pendant leur incarcération.

Ramine Hossein-Panahi

Zanyar et Loghman Muradi, détenus à la prison de Rajai-chahr, avaient été exécutés dans la matinée. Ils ont été exécutés ensemble.

Hossein-Panahi a été reconnu coupable et condamné à mort après un procès manifestement inéquitable qui a duré moins d’une heure. Sa famille a déclaré à Amnesty International qu’il avait comparu devant le tribunal révolutionnaire de Sanandaj avec des marques de torture sur son corps, mais que le tribunal n’avait pas ordonné une enquête sur ses allégations selon lesquelles il avait été torturé pour avouer le “crime.” Il a été arrêté le 23 juin 2017, et était isolé pendant quatre mois. Au cours d’une période et de deux mois supplémentaires d’isolement, des responsables du ministère des Renseignements et des gardiens de la révolution l’ont torturé à plusieurs reprises. Ils lui ont aussi délibérément refusé des soins médicaux adéquats pour les blessures subies lors de son arrestation. Entre son arrestation et son procès, il a eu droit à une brève rencontre avec son avocat, qui a eu lieu en présence des agents des services de renseignements. La Cour suprême a confirmé la condamnation et la peine de mort en mars 2018.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *