Actualités

Tunisie : Démarrage de la caravane nationale des droits des femmes en Tunisie

Le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES) a annoncé, vendredi, le démarrage de la caravane nationale des droits des femmes en Tunisie sous le signe « Mobilisons-nous contre les violences pour garantir les droits humains des femmes ». Cette manifestation se poursuivra jusqu’au 12 mai 2014.

Au cours d’une table ronde organisée au siège du forum, Mounira Balghouthi, membre du FTDES a indiqué que la caravane qui sillonnera les zones intérieures des gouvernorats de Tunis, Médenine, Nabeul, Sidi Bouzid, Kasserine, Djerba et Gafsa, tentera de sensibiliser la femme à ses droits.

Elle a ajouté que cette caravane est le « fruit de plusieurs années de collaboration entre des associations tunisiennes et marocaines oeuvrant dans le domaine du renforcement des droits des femmes » Elle a fait savoir que des tables rondes rassemblant des juristes, des acteurs politiques et des représentants de la société civile seront organisées à cette occasion, outre des campagnes de sensibilisation aux droits de l’homme en général et aux droits de la femme en particulier.

De son côté, Saiida Kouzzi, représentante de l’organisation internationale MRA (Mobilising for the Rights Associates) a mis l’accent sur l’importance de la coopération entre les associations actives dans le domaine de la femme à travers l’organisation de campagnes de sensibilisation et le renforcement de la solidarité et de l’échange d’expériences afin de servir l’intérêt de la femme tunisienne et marocaine Dans son intervention sur « Les droits des femmes dans la nouvelle constitution tunisienne :

réalité et perspective », Anissa Saidi, membre du FTDES a souligné que la nouvelle constitution garantit les droits de la femme et consacre l’égalité homme-femme, appelant à réfléchir sur les stratégies à adopter pour concrétiser ces droits dans la réalité. Meriam Zemouri, représentante de l’association marocaine « Tawaza » de défense de la femme, a appelé à inscrire les droits humains dans la nouvelle constitution marocaine promulguée en 2011.

Tout en mettant l’accent sur le rôle de la société civile marocaine dans la formulation de propositions de lois pour lutter contre la violence familiale, Meriam Zemouri a évoqué les points positifs de la nouvelle constitution marocaine à l’instar de la garantie de l’égalité socio-économique et culturelle entre l’homme et la femme. La nouvelle constitution marocaine, a-t-elle ajouté, garantit la participation des associations et de la société civile à l’élaboration des lois et à la proposition de textes juridiques conformes à la constitution.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *