ActualitésFemmes

Une bande dessinée iranienne au 14e Festival de BD de Lyon; interview de Massoumeh Raouf

Interview de Massoumeh Raouf, auteur de la BD “Un petit prince au pays des mollahs”.

Ancienne journaliste, Massoumeh Raouf sera présente au 14e Festival  de BD de Lyon le 9 juin prochain.

“Un petit prince au pays des mollahs” est une BD pas comme les autres. Avec cet ouvrage, elle redonne vie à son frère victime du grand massacre de 1988 en Iran. A travers sa BD vous découvrirez une page méconnue de l’histoire contemporaine de l’Iran. Un pays dont le peuple aspire aujourd’hui à plus de libertés, où les droits humains et plus particulièrement ceux des femmes sont de plus en plus menacés par la dictature religieuse des mollahs. L’interview révèle le témoignage bouleversant d’une femme, désireuse d’un “Iran libre”. Son livre porte un message fort pour la jeunesse d’aujourd’hui.

Nous lui avons posé quelques questions sur son travail. En voici l’extrait: 

Pouvez-vous nous dire à quelle date est sorti votre BD “un petit prince au pays des Mollah ?

Mon livre sorti le 7 décembre 2018. Ça version français sortir aux Éditions de la Société des Écrivains. Un petit prince au pays des Mollahs est Préfacé par Ingrid Betancourt. Il est disponible dans les librairies sur commande et aussi sur internet. Il est sorti en anglais, français, allemands et persan. Il est en train de traduction en norvégien et italien…

Quels sont les thèmes forts de votre BD ? Et pouvez-vous nous raconter l’histoire en quelques lignes ?

C’est un roman graphique qui raconte la naissance et l’enfance de mon frère Ahmad dans l’Iran du chah, la révolution de 1979 et l’arrivée de Khomeiny au pouvoir en Iran. Il explique comment cet adolescent intelligent et curieux, est devenu un sympathisant actif des Moudjahidine du peuple d’Iran, l’opposition démocratique aux mollahs, son arrestation et sa torture et plus de 5 ans d’emprisonnement …

En lisant cette histoire, non seulement on découvre le chemin de mon frère Ahmad, mais aussi l’histoire de la génération de cette révolution qui a été écrasée par les mollahs. Une génération qui a dit « non » à Khomeiny et à ses bourreaux malgré les terribles conditions de détention. Une génération avec un rêve de liberté et de démocratie pour l’Iran. Ce récit nous emmène à travers l’histoire contemporaine de l’Iran, couvrant la période 64-88.

Quelles sont les messages que vous voulez faire passer ?

Le courage de résister malgré les obstacles et ne pas céder devant l’injustice. Ce livre est à la fois un hommage à mon frère Ahmad, qui était un héro de la résistance, tué à 24 ans lors du Grand Massacre perpétré en Iran en 1988. Un témoignage historique du génocide qui resté impuni et un appel à la justice.

Avez-vous écrits d’autres ouvrages ?

Oui. Mais en persan. De 1996 a 2001 j’ai fait des recherches sur les familles des exécutés politiques et la situation des prisons en Iran. Avec l’aide de mon équipe nous avons publié deux livres sur le massacre de 30000 prisonniers politiques en 1988 et sur la situation en générale dans les prisons du régime des mollahs dans les quelles nous avons publié le nom de 3210 des exécutés.

Ces années de recherche m’ont permis de rassembler aussi des documents et des renseignements sur le sort de mon frère.

En 2017 j’ai écris un livre sur histoire de mon frère en persane. Après plus d’un an, j’ai travaillé avec une amie artiste et des dessinateurs sur ce livre de bande dessinée qui raconte l’histoire de mon frère Ahmad Raouf-Basharidoust.

Je me suis engagée dans la « Campagne du mouvement pour la justice en faveur des victimes du massacre de 1988 », je bats aujourd’hui pour faire traduire en justice les auteurs de ce « crime contre l’humanité resté impuni ». Mon frère cadet, est une victime de ce massacre.

 Combien de succès aviez vous eu pour faire connaitre le cas au grand public en France?

Franchement ce n’est pas du tout facile d’avancer quads on est une écrivaine d’origine étranger et inconnu pour le grand public français. Je sais que c’est un parcoure de combattent que je me suis engager. De sorti de mon livre j’ai participé au différente salons du livre à Bruxelles, paris, Bondues, Beauvais. Aussi au festival de quartier du livre de paris5e. Le 8 juin Je serai en dédicace à Bray-sur-Seine et 9 juin à Lyon.

Mes lecteurs sont très toucher par l’histoire que je raconte. Je trouve beaucoup de solidarité et encouragement pour continuer.

Un « livre si profondément émouvant », m’a écrit dans une lettre Jean Ziegler, écrivain, sociologue et homme politique. Il est actuellement membre du comité consultatif du conseil des droits de l’homme des Nations unies. Il a ajouté « Ahmad est l’honneur de l’humanité. Lui – et les autres 30000 martyrs de 1988 – ont, par leur sacrifice, par leur exemple lumineux de courage, d’amour du peuple – ouvert la voie à un Iran libre, démocratique et heureux. L’horrible crime des mollahs ne restera pas impuni.»

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *