27
NOV
2017

Violences faites aux femmes: Monbilisation partout

Posted By :
Comments : 0

À Paris, Istanbul, Rome ou encore Genève… Des manifestations ont eu lieu le samedi 25 novembre à l’occasion de la Journée internationale pour l‘élimination de la violence à l‘égard des femmes. Un fléau qui n‘épargne aucun pays dans le monde. Cette journée a trouvé une résonance particulière, après l’onde de choc consécutive aux révélations de l’affaire Weinstein. La parole se libère, mais la réponse pénale reste trop souvent peu dissuasive.
En Italie, le Parlement a tenu une session extraordinaire pour offrir une tribune aux victimes, à la chambre des députés.

“Il est fondamental d’attaquer la violence en prenant le mal à la racine”, soutient Laura Boldrini, Présidente de la Chambre des députés, “grâce à l‘éducation dès le plus jeune âge, en enseignant aux enfants l‘égalité entre les sexes, le respect des femmes et le respect de leur liberté. Les femmes doivent pouvoir dire non et leur décision être respectée.”

En France, le Prési, doit faire son apparition dans l’arsenal répressif, pour faire face au harcèlement de rue. Le chef de l’Etat a aussi proposé de fixer à 15 ans l‘âge minimum du consentement sexuel.

En Turquie, plus d’un millier de personnes ont bravé l’interdiction de manifester. Elles ont défilé sur l’une des principales artères d’Istanbul, en dépit d’un important dispositif policier. Dans le pays, le nombre de féminicides n’a cessé d’augmenter au cours des cinq dernières années.

dent Emmanuel Macron a dévoilé une série de mesures pour lutter contre les violences faites aux femmes. Un “délit d’outrage sexiste”, passible d’une peine d’amende “dissuasive”

 

About the Author

Leave a Reply